Réussir sa reconversion
professionnelle dans le bâtiment

Page mise à jour le 12 février 2024

Vous souhaitez engager une reconversion professionnelle dans le Bâtiment ?

Nous vous proposons de nombreuses formations en CPF, CPF de transition, apprentissage ou contrat de professionnalisation.

💡 Le savez-vous ? Se former en apprentissage, c’est possible à tout âge :

  • pour les sportifs de haut niveau et les travailleurs handicapés,
  • en cas de projet de reprise ou de création d’entreprise !
 

Premier pas pour votre reconversion professionnelle, cliquez juste en dessous :

👉 Ceci est sans aucun engagement et vous permettra de tout savoir sur nos formations et les financements possibles.

Apprentissage

Contrat de travail en CDD ou en CDI permettant d’alterner des périodes en entreprise et en CFA.

 

👉Pour qui ?

Il est possible d’entrer en apprentissage :

-Jusqu’à 29 ans sans condition

-Après 29 ans, dans l’un de ces 3 cas :

  • Projet de création ou de reprise d’entreprise
  • Reconnaissance de travailleur handicapé
  • Inscription sur la liste de sportifs de haut niveau

 

🚨🚨 Si vous avez un projet de création ou de reprise d’entreprise, une déclaration sur l’honneur vous sera demandée.🚨🚨

 

👉 Salaires (% du SMIC*)

Il dépend de l’âge de l’apprenti, de la convention collective de l’entreprise et de l’année de contrat :

Année de contrat

21 à 25 ans

26 ans et +

 

Bâtiment1

Autres secteurs2

Tous secteurs2

1ère année

55%

53%

100%

2ème année

65%

61%

100%

1 Entreprises relevant de la convention collective du bâtiment et des travaux publics

2hors dispositions conventionnelles plus avantageuses

* Pour les apprentis de 21 ans ou plus, le salaire est calculé sur le % du Salaire Minimum Conventionnel de l’emploi occupé si plus avantageux que le SMIC.

En savoir + :  mettre un QR Code

👉 Avantages pour l’employeur

  • Exonération de cotisations patronales totale ou partielle selon la taille de l’entreprise et la qualité d’artisan
  • 6 000 € d’aide la 1ère année de contrat sans formalité administrative
  • Apprenti non comptabilisé dans le calcul des effectifs de l’entreprise

👉 Avantages pour l’apprenti

  • Pas de cotisations salariales jusqu’à 79% du SMIC. Cotisations calculées sur la part qui dépasse 79% du SMIC.
  • Pas d’impôt sur le revenu jusqu’à hauteur du SMIC annuel ! Seule la partie supérieure au SMIC annuel doit être déclarée.
  • Possibilité de percevoir la Prime d’Activité à partir d’une rémunération de 78% du SMIC
  • Possibilité de cumuler une partie de de vos allocations Pôle emploi avec la rémunération perçue, en fonction des montants de celles-ci

 

💡 En plus d’aides financières importantes, vous bénéficiez d’une exonération totale ou partielle de charges sur le salaire de votre apprenti(e) selon la taille et la forme juridique de votre entreprise.

Contrat de professionalisation

Contrat de travail en alternance en CDD ou en CDI permettant d’alterner des périodes en entreprise et en centre de formation.
La durée est de 6 mois à 2 ans (3 ans possibles selon conditions très spécifiques)

👉 Pour qui ?

  • Jeunes de 16 à 25 ans pour compléter une formation initiale
  • Demandeurs d’emploi de 26 ans et + Et sans condition d’âge pour les :
  • bénéficiaires du RSA ou de l’AHH** 
  • personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé (CUI).

Avantages employeur

Alternant non comptabilisé dans le calcul des effectifs de l’entreprise.

Réduction générale des cotisations patronales (ex-réduction Fillon)

 

Et selon le profil de l’alternant :

  • Jeune de moins de 30 ans : 6 000 € d’aide la première année.
  • Demandeurs d’emploi de 30 ans et + : 2 000 € d’aide (+2 000€ pour les + de 45 ans)
  • Demandeur d’emploi de longue durée de + 30 ans : 6 000 € d’aide
  • Travailleurs handicapés : jusqu’à 5000 € d’aide

Avantages apprenti

Possibilité de percevoir la Prime d’Activité à partir d’une rémunération de 78% du SMIC

Possibilité de cumuler une partie de vos allocations Pôle emploi avec la rémunération perçue, en
fonction du montant de celle-ci.

Salaire

Votre salaire dépendra de votre âge, de la convention collective de l’entreprise qui vous recrutera et de votre niveau de formation initial :

Année de contrat

21 à 25 ans

26 ans et +

 

Bâtiment1

Autres secteurs2

Tous secteurs2

Inférieur au BAC ou BAC général

80% du SMIC

70% du SMIC

100% du SMIC ou 85% du SMC sui plus avantageux

Diplôme professionnel de niveau BAC ou +

90% du SMIC

80% du SMIC

100% du SMIC ou 85% du SMC sui plus avantageux

Entreprises relevant de la convention collective du bâtiment et des travaux publics

2hors dispositions conventionnelles plus avantageuses

* Pour les apprenants de 26 ans ou plus, le salaire est calculé sur le % du Salaire Minimum Conventionnel de l’emploi occupé si plus avantageux que le SMIC.

Bon à savoir !

  • En contrat pro, l’apprenant ne paie pas de cotisations salariales jusqu’à 79% du SMIC. Son salaire BRUT = Son salaire NET !
  • Il ne paie pas d’impôt sur le revenu jusqu’à hauteur du SMIC annuel !
  • Les apprenants qui perçoivent au moins 78% du SMIC net peuvent percevoir la Prime d’Activité
CPF

Le CPF – COMPTE PERSONNEL DE FORMATION

👉 Pour qui ?

Tout salarié ou demandeur d’emploi de plus de 16 ans souhaitant se former en autonomie tout au long de sa vie professionnelle.

Votre compte CPF est alimenté automatiquement chaque année :

  • 500 euros par année de travail (plafond 5 000 euros),
  • ou 800 euros pour les salariés peu qualifiés (plafond 8 000 euros).


Si votre solde CPF est suffisant pour couvrir le coût de la formation choisie, la prise en charge est totale.

 

🚑 En cas de solde insuffisant et de prise en charge partielle, il est possible de solliciter un abondement auprès de votre employeur ou de régler le reste à charge avec vos fonds propres.

 

Vous ne perdez pas votre solde lorsque vous êtes sans-emploi, mais votre compte CPF cesse temporairement d’être alimenté.

 

🚑Si la somme accumulée n’est pas suffisante pour financer la formation choisie, vous pouvez obtenir d’autres aides de Pôle Emploi et/ou de votre région.

CPF de transition

LE CPF DE TRANSITION ou PROJET DE TRANSITION PROFESSIONNELLE

Pour se former à un nouveau métier dans le cadre d’une reconversion sur son temps de travail et maintenir sa rémunération.

👉 Pour qui ?

Tout salarié de droit privé souhaitant se reconvertir dans un nouveau métier et justifiant d’au moins 24 mois de travail salarié (consécutifs ou non), dont au moins 12 mois dans l’entreprise.

LES CONDITIONS

Si votre solde CPF n’est pas suffisant pour couvrir le coût de la formation choisie, l’association Transitions Pro pourra financer le reste à charge.

S’agissant de votre rémunération, elle est maintenue à 100% dans la limite de 2 fois le SMIC puis dégressive.

C’est un droit individuel, votre employeur ne peut pas refuser. Toutefois, un report est possible jusqu’à 3 fois 3 mois maximum.

🚨 Les étapes du dossier dématérialisé sur le site TRANSITION PRO PACA : CLIQUEZ ICI

  •  Choisissez votre nouveau métier, évaluez les possibilités d’emploi par des enquêtes, des immersions en entreprise ou, dans la mesure du possible, un bilan de compétences.
  • Remplissez votre volet personnel, faites nous remplir le volet organisme de formation et enfin demander officiellement l’autorisation d’absence à votre employeur.
  • Votre dossier est prêt pour la commission, prévoyez au minium 3 à 4 mois avant le démarrage de la formation.

 Actuellement, notre taux d’acceptation des dossiers PTP est de 95 % de réussite. (sur 40 dossiers présentés)

 

LE DISPOSITIF DEMISSIONNAIRE 

👉 Depuis le 1er novembre 2019, le dispositif « Démissionnaires », permet aux personnes en activité de concrétiser leur projet, de manière sécurisée, en étant indemnisées par Pôle Emploi (ARE) sous certaines conditions.

👉 Le projet de reconversion ou de création/reprise doit être suffisamment solide et travaillé. Il pourra viser un objectif de reconversion professionnelle nécessitant une formation, ou bien la création (reprise) d’une entreprise.

LES CONDITIONS

Pour y accéder il faut soit se reconvertir, lorsqu’une formation est nécessaire pour y parvenir, soit créer/reprendre une entreprise.

📢 Les frais de formation seront financés par votre CPF.

Il faut être en CDI et posséder 5 années continues d’activité auprès d’un ou plusieurs employeur(s). C’est-à-dire 1 300 jours travaillés consécutifs au cours des 60 mois précédant la démission.

🚨 Vous percevrez alors :

  • Une indemnisation au titre de l’ARE (allocations chômage) en cas de formation,
  • l’ACRE (ex-ACCRE) si vous êtes créateur ou repreneur d’entreprise.
Autres dispositifs

LA FONCTION PUBLIQUE

Le Congé de Formation Professionnelle (CFP) permet aux professionnels de prendre un congé pour suivre des formations visant à améliorer leur expertise personnelle ou professionnelle. 

 

💡 La durée du CFP est limitée à trois ans pour l’ensemble de la carrière.

👉 Si vous avez travaillé à temps plein dans la fonction publique pendant au moins trois ans, vous pouvez être éligible au congé de formation professionnelle.

 

Pendant la première année de votre congé, votre administration employeur vous verse une indemnité mensuelle forfaitaire. Cette indemnité correspond à 85 % de votre traitement indiciaire brut et de votre indemnité de résidence actuels, mais ne peut pas dépasser 2 712,58 € brut par mois. Cependant, les années suivantes ne sont pas rémunérées.

 

Vous devez soumettre votre demande au moins 120 jours (pour les fonctionnaires de l’État), 90 jours (pour les fonctionnaires territoriaux) ou 60 jours (pour les fonctionnaires hospitaliers) avant le début de la formation envisagée.

 

CPF : Chaque année, vous accumulez automatiquement 25 heures sur votre CPF, jusqu’à atteindre un maximum de 150 heures. Au-delà de ce seuil, si vous n’utilisez pas ces heures, votre CPF ne sera plus alimenté.

FORMATIONS
Filtres
Lieu
Métier
Durée
FORMATIONS